Chers Roséens,

Elue le 15 mars dernier, la nouvelle équipe municipale est mobilisée pour poursuivre son action de proximité sur notre beau village et vous pouvez dorénavant rencontrer vos conseillers le samedi matin en Mairie puisque la permanence est désormais assurée par un binôme, à tour de rôle. 

Avec une population en baisse au début des années 2010, la révision complète de notre ancien plan d’occupation des sols (POS) en plan local d’urbanisme (PLU) finalisée en 2014 nous a permis d’enrayer cette baisse. Le recensement de janvier 2020 nous a permis de constater que le nombre de Roséens s’est stabilisé (autour de 380 habitants) grâce à quelques constructions nouvelles. 

Environnement : la réhabilitation de plusieurs dizaines de fosses septiques sur le village avec l’aide de notre communauté de communes du pays Houdanais (CCPH) ou avec des rénovations assurées directement par les propriétaires est une bonne nouvelle. Nous espérons ainsi que la qualité de notre rivière va s’améliorer et les prochains prélèvements à l’entrée et à la sortie du village devraient nous le confirmer. J’en profite pour remercier tous ceux qui ont choisi d’investir dans ces réhabilitations. 

La rentrée scolaire a pu se dérouler dans de bonnes conditions et j’en profite pour remercier le personnel enseignant ainsi que celui de notre SIVOS pour toutes les mesures mises en place pour se protéger de ce foutu virus. 

Dans les mois qui viennent, l’équipe municipale va poursuivre un important programme de rénovation des 4 bâtiments communaux (mairie-école, cantine, atelier municipal-école et église) pour une optimisation et un moindre coût de fonctionnement. La commune n’ayant plus d’emprunt, ces investissements devraient se faire dans « la douceur » sans augmentation de nos taux d’imposition et avec un nouvel endettement très limité. 

Enfin, respect et tolérance ne sont pas des mots antinomiques mais des valeurs que nous souhaitons partager avec vous pour que Rosay, sans oublier notre hameau de Saint-Corentin, reste un village « paisible ». 

Bruno Marmin

Octobre 2020